JARDINS PUBLICS

Jusqu’à aujourd’hui, l’installation publique devait mouiller ; le moment est arrivé d’adopter une gestion plus attentive notamment en ce qui concerne la consommation d’eau : des technologies et des produits particuliers permettent de réaliser un arrosage « ciblé » et optimale avec des économies d’eau considérables.

La mise en place de l’installation est fondamentale pour optimiser le fonctionnement pendant toute la vie d’exploitation : certes ce ne sont que des « tuyaux en plastique enterrés », mais il est vrai aussi qu’ils doivent être enfouis à la profondeur nécessaire, en suivant un parcours bien précisé, reliés par des raccords spécifiques et rigoureusement aux dimensions requises.

Le branchement aux arroseurs doit être fait avec des solutions qui permettent un nivellement parfait avec le sol, même longtemps après l’installation. L’arroseur qui « dépasse » du sol représente un danger potentiel pour les passants, un prétexte facile pour le vandalisme (car il est bien visible) et un test parfait pour la résistance et le fil des lames des tondeuses.

La vitesse de l’eau dans les tuyaux doit rester basse, afin d’éliminer les pertes de charge qui limitent les caractéristiques fonctionnelles des arroseurs. Pour un même débit, utiliser un diamètre de tuyau supérieur peut permettre de ne pas utiliser de pompe, avec les économies d’énergie évidentes qui en découlent.

Les regards qui contiennent les électrovannes doivent être positionnés hors de la vue des vandales potentiels et parfaitement au niveau du sol, exactement comme les arroseurs.

Les électrovannes doivent s’ouvrir et se fermer lentement afin d’éviter le coup du bélier sur les tuyaux

Elles doivent pouvoir être démontées par le haut pour des opérations éventuelles d’entretien et on doit pouvoir démonter le filtre de l’extérieur.