Le climat méditerranéen, le plus favorable à la croissance des arbres d’agrumes, est peu pluvieux et les précipitations sont concentrées en automne et en hiver. Un bon arrosage est donc nécessaire pour les citronniers et les agrumes en général car ils ne supportent pas la sécheresse estivale.

En matière d’eau, les agrumes sont d’ailleurs très exigeants. Au-delà du fait que la tolérance à l’égard des différents sels présents dans les eaux d’arrosage varie en fonction du porte-greffe et de l’espèce, il faut en général tenir compte qu’une présence excessive de chlore, de bore ou de sodium dans l’eau peut endommager le limonier tant en qualité qu’en quantité.

L’un des systèmes les plus appropriés aux agrumes est sans aucun doute le goutte-goutte, privilégié par exemple dans les agrumeraies de Sicile et de Calabre.

CONSEILS POUR LA TAILLE des citronniers

Les citronniers ne peuvent être taillés qu’en été, de préférence après la deuxième semaine de juillet. Avant l’été, et en particulier aux mois de février et de mars, la plante est en pleine floraison et elle accumule les substances nutritives fondamentales qui serviront de réserve ensuite pour la nouaison, c’est-à-dire la phase initiale de la formation du fruit. De façon générale lors de la taille, il faut éviter les périodes très chaudes ou très froides.

Les opérations de taille doivent alléger le faite de l’arbre en éliminant les branches sèches ou cassées, celles qui sont tordues vers le bas ou qui sont déjà fleuries.
Les longues branches sans fruits (que l’on appelle « gourmands ») doivent toujours être enlevées (autant pour les plantes jeunes qu’adultes) si elles proviennent de la base des bras les plus grands, ou simplement taillées si elles se trouvent en périphérie du faite de l’arbre. En général, la taille des agrumes ne doit jamais être excessive afin de conserver le bon équilibre entre végétation et production des fruits.

La taille est indispensable en cas d’attaque parasitaire de cochenilles (insectes qui colonisent massivement les parties jeunes de plantes, les bourgeons et les feuilles, elles perforent le limbe foliaire ou bien des jeunes tiges et se nourrissent de la sève, riche en sucres), ou bien si la plante est devenue trop haute, au point de rendre difficile la cueillette des fruits du sol.